Encadrement technique : du loisir à la compétition internationale

Le Paris Université Club d’escrime dispose de 3 maîtres d’armes de haut niveau, accompagnant aussi bien les sportifs de haut niveau que les débutants, enfants, jeunes ou loisirs.

L’encadrement est assuré par le Maître Richard Robin, qui entraîne aujourd’hui 15 tireurs internationaux. Il est secondé par le Maître Théo Bonaventure et Ghislain Maurice

Nos maîtres d’armes sont à votre écoute et vous pouvez les rencontrer à l’heure de nos entraînements.

Maître Richard Robin

  •  Maître d’armes épée

  •  DEJEPS Escrime

  •  Responsable épée

  • Directeur technique

PUC ESCRIME Théo Bonneaventure 3

Maître Théo Bonaventure

  •  Maître d’armes épée

  •  DEJEPS Escrime

image1-2

Ghislain Maurice

  •  Épée et sabre

  •  Formation DEJEPS Escrime
  •  BPJEPS Escrime
0
Licenciés en 2017
0
Médailles aux 4 derniers championnats de France
0
Athlètes internationaux les 4 dernières années

Histoire du PUC omnisport

Le Paris Universitaire Club fait parti du club omnisports du PUC, club d’excellence regroupant plus de 8 000 adhérents et 50 disciplines sportives. 

Le Paris Université Club voit le jour au Café Voltaire, place de l’Odéon et compte alors 55 membres qui portent Eugène Olivier –futur médaillé d’or à l’épée, aux Jeux Olympiques de Londres, en 1908– à sa présidence. Il est décidé que les couleurs seraient « le blanc avec col et parements violets ». C’est alors que le tout jeune club est porté sur les fonds baptismaux par quelques parrains prestigieux : Charles Péguy, Jean Giraudoux, Henri Alain-Fournier, Louis Pergaud ou Pierre Mac Orlané. Certains de ces illustres pucmen disparaîtront dans la tourmente de la Première Guerre.

Dans l’entre deux guerres, le PUC s’installe à la Porte Dorée. Sous l’impulsion de Jean Petitjean –athlète, rugbyman, water-poloïste et accessoirement ingénieur chimiste– il accueille en mai 1923 les premiers Jeux Mondiaux Universitaires. Ainsi naissent les Universiades qui réuniront tous les deux ans plusieurs milliers d’étudiants dans une dizaine de disciplines sportives.
Reconnu d’utilité publique en 1924, le PUC s’installe en 1937 sur un terrain vague de quatre hectares, concédé par la ville de Paris boulevard Kellermann dans le 13ème arrondissement, tout à côté de la Cité Universitaire. Les fêtards « boulemicheurs » du PUC se retrouvent désormais sur l’emplacement de l’ancien bastion 85 des célèbres « fortifs’», reconverti en stade grâce au recteur Sébastien Charléty. Le président Chailley-Bert obtient alors du recteur Charléty qu’il consente à donner son nom au stade. Ce dernier naît le 18 juillet 1938.

Depuis la fin des années 90, le PUC reprend de la vigueur. Réinstallé dans le nouveau stade Charléty en 1994, il fusionne avec l’association sportive de la Cité Internationale Universitaire de Paris en 2002, se rapprochant ainsi de son identité universitaire. 

Les 50 disciplines que propose le PUC sont réparties en 24 sections. Elles se pratiquent en loisir ou pour certaines en compétition. Vous aurez l’embarras du choix : tennis, baseball, plongée, parachutisme, badminton, aquagym, rugby, salsa, roller-skating (depuis 2001), escrime… et même échecs ! (liste complète des activités sur http://www.puc.asso.fr)